Vous êtes ici

Historique

Maison Doisneau©EPT 12

De l’hôtel dit « du Paroy » à la Maison Doisneau 

Le bâtiment de l’actuelle Maison de la Photographie Robert Doisneau a été édifié par les jésuites à la seconde moitié du 18ème siècle. C’est donc l’une des plus anciennes constructions de Gentilly. Son usage d’alors n’est pas déterminé avec précision. Ce n’est qu’au cours du 20ème siècle que l’édifice devient un hôtel de location de chambres meublées appelé hôtel « du Paroy »,  prenant ainsi le nom de la rue du Paroy, devenue plus tard rue de la Division du Général Leclerc. Délaissé et tombant en ruine, la municipalité de Gentilly décide de le racheter en avril 1985 sans toutefois décider de son avenir.

En 1992, la ville célèbre le 80ème anniversaire de Robert Doisneau, lui-même natif de Gentilly. C’est à cette occasion que le photographe donne son nom à l’ancien hôtel qui sera désormais un lieu dédié à la photographie. La future Maison Doisneau se trouve à quelques centaines de mètres de l’immeuble où le photographe est né le 14 avril 1912 (une plaque commémorative est apposée sur la façade de cet immeuble situé au 39 avenue Raspail à Gentilly).

Des travaux de rénovation et de restauration sont alors entrepris par l’architecte Jacqueline Eberhard. L’espace intérieur de 200 m2 est repensé pour accueillir les expositions, le public et l’administration du site. Robert Doisneau décède le 1er avril 1994. Lorsque la Maison de la Photographie ouvre ses portes en 1996, elle est parrainée par Jean Dieuzaide, autre grande figure de la photographie humaniste française et ami de Doisneau.