You are here

Expositions à venir

Pascal Bastien

Belle lurette

du 15 juin au 22 septembre 2019

S’allonger par terre dans l’herbe d'été, regarder en l’air pour humer l’air du temps puis, de temps en temps, jeter un regard à droite et à gauche pour se rendre compte que tout est là, sous nos yeux, depuis bien longtemps. Le monde se donne à qui sait observer, à qui sait simplement prendre le temps de “pauser” le regard. Pascal Bastien est un adulte qui a gardé la curiosité de voir et le plaisir de s’amuser avec la photographie. Son monde est souriant, à la fois doux et tranquillement déjanté. ”Ce n’est pas grave” nous dit-il avec ses images : pas grave la séance chez le dentiste, pas grave le costume trop neuf, trop clinquant et mal ajusté, pasgrave les chaussettes trouées, pas grave le café qui déborde et éclabousse la cafetière, pas grave non plus si le cliché qui enregistre tout cela est en définitive un peu flou. Bien au contraire, c’est plutôt drôle et émouvant songe-t-il certainement le dos courbé sur son appareil 6x6. L’antidote à la gravité c’est le vagabondage de l’esprit, la part de hasard et la légèreté du geste qui sait se saisir de l’appareil photographique au bon moment.

Pascal Bastien vit et travaille à Strasbourg. En marge de son métier de photojournaliste, il nourrit une œuvre personnelle, « un voyage intime où il n’y a pas de d’évènement, pas d’anecdote mais des images volées à la magie du quotidien, formant un dialogue, une histoire construite de faits, de rêves et de souvenirs ». C’est cette œuvre personnelle que propose la présente exposition.

Vernissage : vendredi 14 juin à 18h couplé avec la soirée Pôle Culturel (expositions au service culturel, médiathèque, animations musicales, ...). Bar et restauration légère assurés par deux associations gentilléennes.

invitation Pascal Bastien à télécharger

programme soirée Pôle Culturel à télécharger


Chaussure et pantoufle, montée du grenier dans la maison de mes grands-parents, Wisches, France, juillet 2015
© Pascal Bastien

 

Philippe Bazin / Christiane Vollaire

Qui est "nous" ?

 du 4 octobre au 10 novembre 2019

 


Travailleuse sociale marocaine dans un centre d’accueil de jour pour réfugiés,
Thessalonique, juillet 2017.
© Philippe Bazin